Cette année j’ai fait réaliser 2 activites différentes, une pour mes minis de 2 ans et une autre pour mes grandes de 5 ans, sur plusieurs séances car il faut un temps de séchage.

Mes minis

Avec les plus jeunes j’ai utilisé :

  • Un fond de carton
  • Un gabarit de sapin en carton que j’ai découpé au préalable
  • De la peinture verte Crayola
  • Un pinceau
  • Une assiette pour y verser de la peinture
  • De la colle
  • Du playmaïs
  • Un couteau
  • Une éponge
  • Un rouleau de papier toilette

Les enfants ont commencé par peindre le sapin en vert. Comme d’habitude j’interviens le moins possible, ils s’éclatent bien.

La séance suivante, nous avons ajouté la décoration colorée à notre sapin. J’ai coupé les playmaïs en 3 tronçons, posé une éponge très humide à disposition des petits, puis leur ai montré la marche à suivre : on prend un morceau, on mouille sur l’éponge et on colle. l’opération se répète jusqu’à la fin. Bon ça colle un peu aux doigts !

Que serait un sapin de Noël sans paillettes ? Ce serait un arbre tout nu ! Les minis ont ajouté le gel paillettes au pinceau.

Et pour finir, nous avons posé  l’étoile en haut du sapin qui lui est collé sur une plaque de carton.

J’ai écrit joyeux Noël car mes autocollants étaient trop petits.

Voici les sapins de mes minis de 2 ans et presque.

Les grandes

Avec le groupe des grandes de 5 ans qui se compose de 2 soeurs et leur cousine, j’ai utilisé :

  • 2 gabarits de sapin en carton que j’ai découpé au préalable en faisant une fente en haut pour un et une autre en bas pour l’autre de façon à les emboîter
  • De la peinture verte Crayola
  • Un pinceau
  • Une assiette pour y verser de la peinture
  • De la colle
  • Du playmaïs
  • Un couteau
  • Une éponge
  • Un rouleau de papier toilette

Pour la première séance les filles ont peint 1 face des 2 sapins, puis la fois suivante, les autres faces.

Comme pour les plus jeunes, elles ont collé le playmaïs avec l’éponge.

Et pour finir, elles ont tracé les guirlandes de paillettes directement avec le tube, je les ai aidé car tenir le gros tube et presser en même temps n’était pas facile.

Pour faire tenir le sapin, nous lui avons ajouté un pied. Il suffit de fendre un rouleau de papier toilette dans le sens de la hauteur. Puis en deux dans le sens de la largeur, et de le coller.

De beaux sapins qui tiennent debout.

Tout le monde a bien travaillé en cette période de fête et repart avec sa jolie création.

Vous pouvez revoir les activités des années précédentes dans les articles

 Noël d’avant

Boules en papier

Préparons Noël avec les éditions USBORNE

Notre sapin

Avez vous réalisé des activités pour Noël ? je serais ravie de les découvrir !