Que l’on soit petit ou bien grand, ils est important de mettre des mots sur ce que l’on ressent !

Quand on est grand, c’est facile de s’exprimer avec des mots, mais quand on est petit, c’est plus compliqué, alors pourquoi ne pas utiliser un code couleur pour faire connaître notre émotion du moment ?

Vu que nous lisons le livre des émotions, nous allons partir sur les mêmes couleurs émotionnelles.

Le rouge pour la colère, le jaune pour la joie, le bleu pour la tristesse et pour le fun le rose coeur pour l’amour.

Vous vous souvenez des bouteiĺles Lactel du café latte, je vous avez proposé de réaliser un jeu de quilles avec des Emojis arc-en-ciel.

C’est avec ces même bouteilles que nous allons exprimer nos émotions.

Pour réaliser nos bouteilles, je me suis servie de :

  • Bouteilles Lactel propres et sèches
  • Stickers représentants des émotions ou des Emojis
  • Colorants alimentaires
  • L’eau (des paillettes…chut)
  • La colle

La réalisation est très simple, il suffit de former des visages émotionnels autour de la bouteille, ici 4 faces différentes comme si la bouteille avait 4 faces.

Je vous rappelle les émotions proposées sur la photo : la joie, l’amour, la colère et la tristesse. Pour cette dernière, j’ai ajouté quelques larmes au blanco.

Petite astuce, pour le « sourire » de la colère, il suffit de le mettre à l’envers.

Une fois satisfaite de la position des stickers, nous avons ajouté l’eau et le colorant. Bon allez, je n’ai pas pu résister à verser des paillettes.

Pour fermer les bouteilles, j’ai collé le bouchon à la colle néoprène.

Et voici nos 4 bouteilles des émotions qui viennent compléter le livre, elles seront mises à disposition des enfants quand ils auront besoin d’exprimer leurs sentiments.

Après les avoir présenté à la Tri’bout, j’ai entendu « pas en colère moi » et des petites mains ont pris la bouteille jaune !

Que faites vous avec les enfants pour qu’ils arrivent à communiquer leurs émotions ?

Voici le lien vers le livre La couleur des émotions et « Débarbouillons » le monstre barbouillé !

À bientôt